Auriculothérapie

Soins pratiqués par le Dr KORAL

L’auriculothérapie est une technique ancienne : les Égyptiens se servaient de l’oreille pour calmer des douleurs.
Dès 2500 ans avant J.C., l’utilisation de l’oreille était mentionnée dans les traités de médecine chinoise.

Hippocrate (IVème siècle avant J.C.), après un voyage en Égypte, parlait d’incisions et de saignées au niveau de l’oreille pour certains traitements de l’impuissance et de la frigidité. Au XIXème siècle, en Europe, plusieurs médecins rapportent les effets de piqûres ou de cautérisations de points de l’oreille sur la santé.

En France, c’est le docteur Paul Nogier (médecin à Lyon), qui, de 1951 à 1956, a véritablement développé l’auriculothérapie et créé la première cartographie de l’oreille en reconnaissant la projection d’un fœtus humain sur le pavillon. Ses travaux ont ensuite été poursuivis par plusieurs médecins : Jarricot, Bourdiol, Kovacs, Rouxeville…
L’auriculothérapie est reconnue par l’OMS depuis 1987.

Tout organe ou tissu correspond à un point de l’oreille. Nous avons plus de 200 points par pavillon. En stimulant des points précis, on induit une action réflexe.

L’auriculothérapie s’avère particulièrement efficace sur :

Les douleurs :
Sciatiques, lombalgies, cervicalgies
Céphalées, migraines, paralysie faciale
Douleurs arthrosiques,
Douleurs consécutives à une intervention chirurgicale ou une radiothérapie,
Névralgies tel que sciatique, cruralgie, obturatrice, intercostales
Tendinite, algodystrophies, fibromyalgie

Elle s’avère particulièrement efficace pour:
La gestion du stress,
Les troubles du sommeil dont les insomnies
L’anxiété, la dépression,
La prise en charge des addictions (tabac, alcool,sucre,jeux,..),
La perte de poids
Les troubles du comportement alimentaire: anorexie, boulimie , envies spécifiques (chocolat)
Diverses pathologies : ORL (vertiges, acouphènes, troubles de l’audition, angine, aphonie, rhinite allergique, sinusite…),  
génito-urinaires (énurésie, incontinences, cystites, impuissance, éjaculation précoce, prostatisme…),
cardio-vasculaires (hypertension et hypotension artérielle, troubles du rythme, syndrome de Raynaud…)
La dermatologie : prurit, zona, alopécie
La gynécologie : troubles du cycle, aménorrhées, dysménorrhées, douleurs post-partum, douleurs endométriose,
douleurs menstruelles et syndrome prémenstruel, frigidité, vaginisme, stérilités fonctionnelles
Troubles sexuels, 

L’endocrinologie : hyperglycémie, surcharge pondérale, dysthyroïdie…

Elle est également indiquée en cas de :

D’allergie (rhinites allergiques, eczéma, urticaire, etc.).
Conseillé de faire quelques séances à titre préventif​ avant le début de saison durant laquelle se déclenche l’allergie
Troubles respiratoires (asthme, toux chronique, sinusite chronique, bronchites à répétition, etc.).
 
Déroulement de la séance
Comme toute consultation médicale, elle débute par une anamnèse précise suivi d’un examen clinique.
Il s’en suivra une détection ultra-précise de la zone précédemment diagnostiquée lors de l’examen médical à l’aide d’un détecteur spécifique associé à la variation pulsatile des pouls (auriculomédecine)

​​
Stimulation des points auriculaires par :
Massage à l’aide d’un bâtonnet avec régulation des points diagnostiqués
Pose d’aiguilles semi permanente (ASP)sur les points privilégiés avec stimulation journalière pour prolonger l’action

3 à 4 séances, sont à envisager pour une pathologie précise mais dans certains cas, une seule séance suffit.
Pour une douleur aiguë ou récente, une séance par semaine multiplie les chances de guérison rapide.
Pour les pathologies chroniques, une séance tous les dix jours est recommandée.

Adapté aux enfants sans mise en place d’aiguilles